Quoi de neuf

Kimberly Murray recevra le prix Guthrie 2014


Le 17 septembre 2014

La Fondation du droit de l’Ontario a le plaisir d’annoncer que le prix Guthrie 2014 sera décerné à Kimberly Murray. Pendant deux décennies de service public exceptionnel comme avocate, éducatrice et dirigeante communautaire, MmeMurray a constamment démontré un engagement remarquable en faveur de l’amélioration de l’accès à la justice pour les Autochtones.
Lire la suite

 

La CVR rend hommage à Nelson Mandela


Le 6 décembre 2013

La mémoire de Nelson Mandela se perpétue grâce à tous ceux qui aspirent à la vérité et à la réconciliation.

La patience dont il a fait preuve n’a rien à voir avec le fait d’accepter l’inacceptable; elle se rapporte plutôt à la détermination et aux principes, elle est intimement liée à l’engagement en faveur de la justice à long terme.

En tant que commissaires de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, nous sommes toujours émus par le courage et la sagesse de Madiba et de la Commission de la vérité et de la réconciliation de l’Afrique du Sud qui a vu le jour grâce à lui. Notre compréhension du bien-fondé et de l’importance de la révélation de la vérité et de la réconciliation tient en grande partie à cet homme et à la Commission.

La Commission Vérité et Réconciliation de l’Afrique du Sud avait le mandat d’exposer et de guérir les plaies du passé issues de siècles d’iniquité entre le peuple noir autochtone et les colons blancs les ayant dominés. Les parallèles qui sont établies entre leur mandat et le nôtre, c’est-à-dire celui d’informer tous les Canadiens de ce qui se passait dans les pensionnats indiens, sont évidentes : guider et inspirer un processus menant à la réconciliation et à des rapports renouvelés fondés sur la confiance et des relations renouvelées.

Nous sommes profondément reconnaissants que la vision de réconciliation de Madiba se poursuive même après son décès.
Commissaires de la CVR
Juge Murray Sinclair, président
Chef Wilton Littlechild
Marie Wilson

 

PARTAGEZ VOTRE VÉRITÉ
La CVR annonce la tenue d'audiences en Saskatchewan


En préparation à l’Événement national de Saskatchewan, qui aura lieu du 21 au 24 juin 2012 à Saskatoon, la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) tiendra 12 audiences communautaires.
Lire la suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Commission de vérité et de réconciliation du Canada tient une conférence de presse pour annoncer la tenue d’un événement régional à Victoria




La Commission de vérité et de réconciliation du Canada tient une conférence de presse pour annoncer la tenue d’un événement régional à Victoria. Lire la suite

CVR lance un appel de proposition pour le Centre national de recherche


Winnipeg (Man.) – La Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) a affiché aujourd'hui l'appel de propositions pour accueillir le Centre national de recherche sur les pensionnats autochtones. Lire la suite

PARTAGEZ VOTRE VÉRITÉ
CVR ANNONCE LES AUDIENCES DE L’ATLANTIQUE


Le lundi 29 août 2011- En préparation de l’événement national de l’Atlantique, à Halifax, du 26 au 29 octobre, la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) tiendra la première de six audiences dans l’Atlantique à la résidence du Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick à Frédéricton, le jeudi 8 septembre 2011. Lire la suite

Nouveautés en R.-H.


Comme vous le savez, la Commission vient tout juste de terminer la deuxième d’une série de sept activités nationales qu’elle a le mandat d’organiser. La deuxième activité, tenue à Inuvik dans les Territoires du Nord Ouest a été une véritable réussite. Il n’a pas été aisé d’organiser la plus grande des activités de ce type à être tenue à Inuvik.
   
Au cours des douze prochains mois, la Commission doit organiser deux autres activités nationales, une activité régionale, des audiences régionales ainsi que des activités communautaires tant dans l’Est que dans l’Ouest du pays. Compte tenu de cette charge de travail énorme, la Commission a relevé un besoin de décentraliser les équipes de planification d’activités. Nous sommes tenus de travailler sur plusieurs projets à la fois et nous aurons besoin de retenir davantage les services de travailleurs locaux et d’entreprises de planification d’événements. Par conséquent, à la Commission, il y aura une réorganisation et une dissolution de la Direction des événements nationaux.  

La fermeture de cette Direction entraînera les changements qui suivent.

1)    Les audiences devant commissaire relèveront de la Direction de la collecte des déclarations.
2)    Les activités communautaires relèveront de la Direction des communications à Ottawa.

Ces changements signifient également que nous devront dire au revoir à certains employés de la Direction des événements nationaux. Certains autres seront placés en différentes Directions au sein de la Commission.

La CVR au Nunavik


Les audiences dans le Nord ont débuté le 14 mars 2011 à Inukjuak, une collectivité située dans la région du Nunavik au Québec. En l’honneur de la tournée pan-nordique effectuée par la CVR et la Sous-commission des Inuits, les gens d’Inukjuak avaient bâti un igloo spécial pour leurs visiteurs. Il s’agissait là d’une première pour le commissaire Littlechild, qui n’était jamais entré dans un igloo!

L’aînée Elisapee Inukpuk a procédé à l’allumage du qulliq pour inaugurer les audiences d’Inukjuak. Après un discours d’ouverture, les membres de la Commission ont reçu les dizaines de survivants nunavimmiuts qui ont eu le courage de parler publiquement, souvent pour la première fois, de leur expérience dans les pensionnats. Lire la suite

 

 

 

 

 

Appel à candidatures: Formation du HCDH pour représentants autocthones - Programme 2012


Le Programme de bourses pour représentants autochtones a été lancé en 1997 par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) dans le cadre de la première Décennie internationale des populations autochtones. L'objectif de ce programme de bourses est de donner à des représentants autochtones la possibilité de se familiariser avec le système et les mécanismes des Nations Unies relatifs aux droits de l'homme en général et plus spécifiquement aux droits des peuples autochtones. L'objectif du programme étant que les personnes formées puissent assister leurs communautés et organisations respectives à promouvoir et protéger les droits de leurs peuples. Ce programme de formation existe en 4 langues: anglais, espagnol, français et russe.

La date limite de réception des candidatures pour le Programme de formation pour représentants autochtones de 2012 (pour les 4 programmes linguistiques) est le vendredi 1er juillet 2011.

Les formulaires scannés et envoyés par courrier électronique ne seront pas pris en considération.

Si vous voulez plus d'informations sur le Programme de bourses et obtenir le formulaire de candidature, veuillez cliquer ici

Projets de commémoration


La CVR a reçu plus de 200 propositions de commémoration de partout au pays; les demandes de financement ont totalisé plus de 30 millions de dollars. La Commission commencera à envoyer des accusés de réception la semaine prochaine et à examiner les propositions à compter du 15 avril.

La Commission remercie toutes les personnes, collectivités et organisations qui ont présenté une demande de financement.

Appui favorisant la réconciliation : Déclaration des Nations Unies sur les droits
des peuples autochtones


Selon la Commission de témoignage et réconciliation du Canada, le Canada a franchi un pas de plus vers l’amélioration des relations entre les Canadiens autochtones et non autochtones grâce à la signature de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.
Lire la suite

Le leadership féminin au 21e siècle et la réconciliation : changer les règles du jeu


Le 10 mars 2011, Ottawa (Ontario) – Marie Wilson, commissaire à la Commission de vérité et réconciliation du Canada, et un groupe d’autres femmes dirigeantes ont discuté de ce qu’on doit faire pour obtenir des résultats en politique, du leadership et de la réconciliation au Canada.

En réponse à la question De quelle façon les Canadiens peuvent-ils appuyer le processus de la Commission et favoriser la réconciliation, la commissaire a affirmé que les Canadiens et les peuples autochtones peuvent tout d’abord se poser cette même question, puis commencer à y réfléchir.

La conférence était organisée par l’organisme À voix égales, un groupe établi à Ottawa ayant pour but d’accroître la participation des femmes à la sphère politique canadienne fédérale. Le centre de conférences du gouvernement à Ottawa était plein à craquer – deux cent cinquante personnes s’étaient réunies à cette occasion.

Pour obtenir des plus amples renseignements concernant l’événement ou pour regarder la webémission, consultez le site Internet à l’adresse www.equalvoice.ca.

 

 

Photo utilisée avec la permission de la Commission
Animatrice : Jane Taber, rédactrice principale du quotidien le Globe and Mail et co-animatrice de l’émission Question Period (CTV), accompagnée des participantes du groupe de discussion (de gauche à droite) : Marie Wilson, commissaire, Commission de vérité et réconciliation du Canada; Janet Ecker, présidente de la Toronto Financial Services Alliance et ancienne ministre (Ontario); Patty DuCharme, vice-présidente, Alliance de la Fonction publique du Canada; l’honorable Jean Augustine, CP, CM, commissaire à l'équité en Ontario.

Rapport du Comité sénatorial permanent des peuples autochtones


<<Le chemin à parcourir : Rapport sur les progrès accomplis depuis les excuses présentées par le gouvernement du Canada aux anciens élèves des pensionnats autochtones>>

Sur la voie du pardon et de la guérison à Thunder Bay


Les survivants du régime des pensionnats indiens qui ont pris la parole devant la Commission de témoignage et réconciliation (TRC) pour partager leurs vérités, souvent empreintes de douleur et d’émotion, lors d’un rassemblement communautaire à Thunder Bay, en Ontario, ont franchi une autre étape importante sur le chemin de la guérison et du pardon.

L’événement « Tapachimoda - Lets Tell Our Stories » était organisé en partie par la Nation nishnawbe-aski qui avait axé cette rencontre sur le témoignage des survivants et de leurs familles qui cheminent vers l’acceptation de leurs expériences. Ce rassemblement a réuni jusqu’à 200 personnes et s’échelonnait sur trois jours.

 

 

 

 

Photo gràce â: Correen Kakegamic

 

 

 

Les commissaires de la Commission de témoignage et réconciliation du Canada présents au rassemblement ont participé aux cercles de partage des survivants. Ces derniers ont décrit leur vécu dans les pensionnats, dans les larmes et parfois, le rire. Ceux qui n’ont pas été en mesure de livrer leur témoignage devant la Commission se sont fait rappeler d’autres manières et d’autres occasions de faire leurs déclarations. Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur la consignation des déclarations, cliquer ici.

L’un des survivants, qui réfléchissait sur le rassemblement, a exprimé le commentaire à savoir que les personnes commençaient à se concentrer sur leurs besoins pour aller de l’avant et qu’elles ne voulaient pas s’accrocher à ce qu’elles avaient vécu dans le passé. Elles voulaient plutôt trouver une manière saine de s’en détacher.

Ce rassemblement représente l’un des nombreux événements communautaires qui auront lieu dans l’ensemble du pays pendant les travaux de la Commission visant à recenser et à consigner fidèlement les faits survenus au cours des 150 ans d’histoire des pensionnats. Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur les événements communautaires, consulter la page Dans la communauté du site de la Commission de témoignage et réconciliation du Canada.

Projet pilote de consignation de déclarations


Lancement à Winnipeg d’un projet pilote qui facilitera la tâche aux survivants pour ce qui est de communiquer l’expérience qu’ils ont vécue dans les pensionnats indiens. Lire la suite

La Commission prend la parole devant le Conseil des des Nations Unies sur les droits de l’homme


Le commissaire Wilton Littlechild a exprimé son soutien à la proposition du Mécanisme d’Experts sur les droits des peuples autochtones des Nations Unies visant à organiser un colloque de groupes d’experts internationaux sur les processus de témoignage et de réconciliation lors de la quinzième session du Conseil des Nations Unies sur les droits de l’homme. Lire la suite 

Nouvelles des RH


Concours d’agent de liaison régional – Tel qu’annoncé fin juin et début juillet, la Commission procède à l’embauche de sept agents de liaison régionaux. Les entrevues pour les postes ont eu lieu au cours du mois de septembre dans les sept régions visées : Vancouver, Edmonton, Saskatoon, Winnipeg, Thunder Bay, Montréal et Yellowknife.

La Commission tient à remercier tous les postulants de leur intérêt, mais nous communiquerons uniquement avec les candidats retenus pour un entretien.

Projets de recherche


La date limite pour soumettre des propositions dans le cadre du premier appel de projets de recherche de la Commission de témoignage et réconciliation du Canada était le 15 août 2010.

La Commission tient à remercier toutes les personnes qui ont soumis une proposition et procède actuellement à l’évaluation des propositions. Les demandeurs seront tous informés de la décision concernant les propositions.

L'honorable juge Murray Sinclair à l'Assemblée générale annuelle de l'Assemblée des Premières Nations


L'honorable juge Murray Sinclair donne une mise-à-jour des activités de la Commission et présente une vidéo de l'événement national de Winnipeg de la TRC. Cliquez ici.

La Commission de témoignage et réconciliation du Canada nomme de nouveaux directeurs

Cliquez ici pour voir ce texte en Inuktitut.


La Commission de témoignage et réconciliation du Canada a l’immense plaisir d’annoncer l’arrivée de deux nouveaux membres au sein de son équipe de direction :

  • Robert Watt, codirecteur, sous-commission des Inuits
  • Jennifer Hunt-Poitras, codirectrice, sous-commission des Inuits

Robert Watt a agi à titre de coordonnateur d’un comité de partenariat régional qui avait pour but de promouvoir l’amélioration de la sécurité et du bien-être des enfants et des jeunes Inuits au sein des communautés du Nunavik. Il a, auparavant, assumé les fonctions de directeur inuit pour l’Organisation nationale de la santé autochtone. Ses parents et ses grands-parents ont fréquenté les pensionnats indiens et, conséquemment, il se sent directement concerné par les questions qui touchent ces établissements. De plus, il connaît déjà bien le fonctionnement des commissions, puisqu’il a pris part à l’enquête sur le massacre des chiens dans le Nord du Québec. M. Watt travaillera du bureau d'Ottawa.

Pour sa part, Jennifer Hunt-Poitras est une journaliste primée du réseau télévisé CBC North. Au cours des 15 dernières années, elle a offert au public des nouvelles et des documentaires en anglais et en inuktitut. Un grand nombre des histoires sur lesquelles elle a travaillé mettaient l’accent sur l’incidence des pensionnats sur les communautés inuites, dénées et métisses. Son cheminement professionnel comprend également un travail d’interprète et de traductrice en inuktitut pour le Bureau des langues des Territoires du Nord-Ouest. Mme Hunt-Poitras a été élevée à Pond Inlet, au Nunavut, avant de fréquenter un pensionnat à Iqaluit. Mme Hunt-Poitras travaillera de Yellowknife.

Le directeur administratif de la Commission, Tom McMahon, affirme que la nomination des codirecteurs à la tête de la sous-commission des Inuits permettra à la Commission d’être mieux préparée pour remplir ses mandats importants,  comme recueillir des témoignages au sujet des expériences vécues dans les pensionnats et sur l’héritage des régions nordiques, organiser des événements d’envergure communautaire et nationale, réunir des documents pertinents sur les pensionnats indiens. 

M. Watt et  Mme Hunt-Poitras sont entrés en fonction dès leur nomination. 

Travaillons ensemble pour un avenir meilleur


La Commission de témoignage et de réconciliation du Canada (TRC) a participé à la conférence sur les pensionnats indiens, Journey of Heroes, qui s’est déroulée du 19 au 21 janvier 2010, à Deroche, en Colombie Britannique.

La conférence avait pour thème « Travaillons ensemble pour un avenir meilleur ». Le juge Murray Sinclair, président de TRC, a prononcé le discours principal et animé plusieurs séances. Une journée d’activités a d’ailleurs été consacrée à des activités liées à TRC, dont la consignation de déclarations.

La conférence a été organisée par Chehalis Health & Family Services en partenariat avec Sto:lo Nation Health.

L’un des éléments les plus importants était de rendre hommage à 85 anciens élèves des pensionnats indiens. Pour la cérémonie, on avait orné l’entrée du centre communautaire avec des branches de cèdre dans le but de chasser les mauvaises pensées. Lors de l’activité, chaque ancien élève était revêtu d’une couverture spéciale et portait un bandeau sur la tête.

Un canot a été expressément commandé pour l’activité pour symboliser le besoin de travailler ensemble. On a invité les survivants à prendre un copeau du canot pour se rappeler de la nécessité de se soutenir mutuellement.

Sto lo organizers
Les organisateurs, de gauche à droite : M. Jason Malloway, maître de cérémonie; Mme Ginny Peters, gestionnaire en santé de la bande Chehalis; Mme Diane Garner, coordonnatrice technique; Mme Brenda Pierre, coordonnatrice culturelle de la bande Chehalis; et M. Eddie Gardner, coordonnateur de la conférence.

La Commission de témoignage et de réconciliation du Canada est heureuse d’annoncer l’embauche de quatre cadres supérieurs:


Commission de témoignage et réconciliation du Canada (TRC) a établi son siège à Winnipeg, au Manitoba, et M. Tom McMahon sera le nouveau directeur général de l’organisme.

  • Mme Lisa Meeches, directrice de la planification des activités et de la programmation artistique;
  • M. James Bardach, directeur de la planification stratégique, des communications et de la liaison communautaire;
  • M. John Milloy, directeur de la recherche, des dossiers historiques et de la rédaction des rapports;
  • M. Ry Moran, directeur de la consignation des témoignages et du Centre national de recherche.

Mme Lisa Meeches a occupé le poste de productrice déléguée de deux sociétés de production qu’elle a fondées à Winnipeg : Eagle Vision Inc. et Meeches Video Productions. En coproduction, la société Eagle Vision a produit le long métrage Capote et le film télévisé Elijah. En outre, Mme Meeches a travaillé à titre de productrice déléguée, de réalisatrice et d’animatrice de la série The Sharing Circle ainsi qu’à titre de productrice déléguée de Tipi Tales. Mme Meeches possède plus de vingt cinq ans d’expérience dans le domaine de la radiodiffusion et s’est d’ailleurs vue décerner les prix suivants : le Prix national d'excellence décerné aux Autochtones dans la catégorie médias et communications, en 2007, le Prix Femmes de mérite du YMCA YWCA dans le domaine des communications créatives, en 2009, et l’Excellence in Aboriginal Business Leadership Award de l’Université du Manitoba, en 2009.

M. James Bardach est directeur général de la planification stratégique de Poirier Communications, agence de publicité autochtone d’envergure nationale spécialisée dans les campagnes de marketing social dirigées vers les citoyens des Premières nations et les citoyens inuits et métis. De 1995 à 1999, il était directeur de cette même entreprise. Auparavant, M. Bardach était directeur des communications (de 1991 à 1995) et chef des communications sur l’entreprise (de 1989 à 1995) à La Cité collégiale, premier collège d’arts appliqués et de technologie à dispenser des cours en français en Ontario. Par ailleurs, il a travaillé pour la Commission de la capitale nationale de 1985 à 1988.

M. John Milloy, professeur d’histoire à l’Université Trent de Peterborough, en Ontario, est membre du département d’études indigènes. Il est l’auteur de A National Crime: The Canadian Government and the Residential School System, 1879 to 1986, publié en 1999, par la University of Manitoba Press. Cet ouvrage est l’aboutissement de la recherche entamée pour la Commission royale sur les peuples autochtones. En 2005, le Literary Review of Canada a choisi cet ouvrage comme l’un des 100 livres les plus importants de l’histoire du Canada. En 1986, M. Milloy a obtenu le Symons Award for Excellence in Teaching, le prix le plus prestigieux accordé par l’Université Trent dans le domaine de l’enseignement.

M. Ry Moran est le fondateur de YellowTilt Productions, entreprise offrant des services audiovisuels et des services d’activités spéciales ayant comme centre d’intérêt les langues autochtones et les projets d’histoire orale. YellowTilt a prêté ses services à l’Association des femmes autochtones du Canada, à Santé Canada, à la régie provinciale des services de santé de la Colombie Britannique et à APTN. Dans le cadre de son travail auprès de la Nation métisse de la Colombie Britannique, il a participé à l’élaboration du projet LearnMichif.com, projet spécialisé consacré à la préservation de la langue et de la culture michifs. Il a en outre veillé à l’organisation et à l’élaboration de nombreux projets d’histoire orale dans le cours de ses fonctions au sein de Traditions Consulting.

Le directeur exécutif de TRC, M. Tom McMahon, a affirmé que la nomination des quatre principaux directeurs et l’achèvement des travaux de rénovation du bureau principal de Winnipeg, prévu en mars, permettront à la Commission d’entreprendre sous peu les tâches importantes, soit la collecte de témoignages concernant les expériences vécues dans les pensionnats indiens et les séquelles laissées par ceux ci, la tenue d’activités communautaires et d’activités d’envergure nationales, la collecte de dossiers pertinents à l’expérience vécue dans les pensionnats indiens ainsi que de nouveaux travaux de recherche, portant notamment sur le sort des enfants qui ne sont jamais rentrés chez eux et dont les parents n’ont jamais été informés de ce qui était arrivé.