Robert Watt a agi à titre de coordonnateur d’un comité de partenariat régional qui avait pour but de promouvoir l’amélioration de la sécurité et du bien-être des enfants et des jeunes Inuits au sein des communautés du Nunavik. Il a, auparavant, assumé les fonctions de directeur inuit pour l’Organisation nationale de la santé autochtone. Ses parents et ses grands-parents ont fréquenté les pensionnats indiens et, conséquemment, il se sent directement concerné par les questions qui touchent ces établissements. De plus, il connaît déjà bien le fonctionnement des commissions, puisqu’il a pris part à l’enquête sur le massacre des chiens dans le Nord du Québec. M. Watt travaillera du bureau d'Ottawa.